Asphyxie et rentrée au rabais !

Entre 2007 et fin 2010, ce seront plus de 50 000 salariés de l’Education Nationale qui auront été sacrifiés. Les victimes sont évidemment les conditions de travail des enseignants mais surtout les élèves et l’égalité des droits !

 

Malgré la tentative de communication du ministre de l’Education sur la fameuse psychose de la grippe A, cela n’a pas caché les principales préoccupations de nos concitoyens. L’opération diversion est raté !

Personne n’est dupe :

- suppression du RASED pour aider les élèves en difficulté,

- annonce de suppression de 13000 postes d’enseignants encore cette année et 16000 en 2010,

- des classes de CP à 29 élèves alors qu’ils devaient être dédoublés pour faciliter l’apprentissage de la lecture.

- des professeurs toujours pas nommés dans certains établissement du secondaire

- des petites annonces sur Nice matin d’ hier pour recruter un prof Bac +5 et le payer 1300€

- des classes de collège à 29 ou 30

- des classes de lycée surchargées

- aucun dédoublement en langue vivante, une soit-disant nouvelle priorité du gouvernement

- une déréglementation de la carte scolaire qui met les établissements en concurrence et permet la ghettoisation de certaines écoles.

Alors oui l’Ecole de la république est en danger !